Image default
Automobile

Comment sont fabriqués les panneaux de signalisation ?

Notez cet article

Les panneaux de signalisation routière font partie du quotidien des automobilistes et des piétons. Ils se fondent dans le paysage. De différentes formes, couleurs, symboles nous les apprenons dès le plus jeune âge avec le code de la route. Mais savez-vous qui les fabriquent et comment ? On vous dévoile les dessous de cette industrie bien française, experte depuis des décennies.

Un marché qui a su rester français

Plusieurs fabricants se partagent le marché français. Tous sont implantés dans nos belles régions. Les 3 leaders génèrent ainsi plusieurs centaines d’emplois. Ces entreprises ont su allier savoir-faire artisanal et industrie de pointe, pour répondre aux marchés publics, mais aussi à toutes les demandes d’entreprises privées, voire même étrangères.

Des panneaux du code de la route, aux indications directionnelles, en passant par le balisage des chantiers, des milliers de panneaux de signalisation sont créés de A à Z chaque année dans les différentes usines françaises.

Une fabrication réglementée

La fabrication des panneaux de signalisation ne s’improvise pas. Tout d’abord, parce qu’elle est encadrée et règlementée et doit répondre aux normes en vigueur. La norme NF est en effet obligatoire sur l’ensemble des voies routières françaises. Plus récemment, la certification CE est venue s’ajouter.

Les étapes de fabrication d’un panneau de signalisation

Le modelage de l’aluminium

Tout commence avec une grosse bobine d’aluminium. La tôle est découpée au laser. Pour qu’elle résiste au vent et aussi au vandalisme, elle reste suffisamment épaisse et rigide.

Le panneau prend la forme que nous connaissons lors de l’emboutissage : rond, triangle, losange…

Enfin, des glissières et colliers de fixation sont ajoutés pour permettre la mise en place du panneau de signalisation.

Le graphisme

L’impression fait elle aussi preuve de technicité avancée. Tout est réalisé à l’aide de logiciels. L’impression numérique est de plus en plus sophistiquée. Le procédé garantit un film parfaitement lisse, résistant aux aléas possibles : décollage du décor, apparition de matières biologiques (mousse, moisissures, etc.).

Le film réfléchissant

Autre étape cruciale. Les techniques utilisées offrent une qualité et une fiabilité exceptionnelles, répondant elles aussi à des normes. Le tout permet de produire des panneaux de signalisation à haut pouvoir réfléchissant.

L’innovation

Les acteurs du marché se doivent d’innover pour proposer des solutions toujours plus en phase avec les attentes.

Sécurité

En 1e lieu, les fabricants travaillent évidemment en réponse aux questions de sécurité pour rendre les panneaux de signalisation plus sûrs pour les usagers de la route. En exemple, on peut citer les pieds qui absorbent les chocs en cas de collision (en se pliant ou en rompant).

Gamme écologique

Les fabricants intègrent de plus en plus l’emprunte carbone dans leurs réflexions. Des gammes écologiques voient le jour, avec des applications nombreuses :

  • panneaux alimentés par l’énergie solaire ;
  • utilisation d’ampoules LED ;
  • aluminium recyclage ou plastique recyclé.

Intégration dans l’environnement

Parmi les axes d’innovation, on trouve l’intégration dans l’environnement et la valorisation des territoires. L’esthétique des panneaux de signalisation, leur design, leurs finitions, participent aussi au cadre de vie. Les panneaux routiers s’intègrent désormais mieux au paysage grâce à des couleurs, des matériaux ou encore des décors personnalisés au dos.

Related Articles

Achat véhicule d’occasion : conseils

Tamby

Leave a Comment