Image default
Droit

Souscrire une protection juridique pour plus de sérénité

Notez cet article

Dans la vie quotidienne, on n’est jamais à l’abri des litiges. Pour faciliter la résolution d’un litige avec une tierce personne, la protection juridique est essentielle. La souscription à ce type de garantie peut se faire avec un contrat à part entière, mais vous pouvez aussi l’ajouter en complément de votre assurance multirisque habitation ou automobile. Elle présente de nombreux avantages, mais aussi des limites à prendre en compte.

A qui s’adresse la protection juridique ?

La protection juridique est une assurance qui s’adresse à toute personne souhaitant profiter d’une protection dans le cadre de sa vie privée. Ainsi, un couple, une famille ou une personne seule peut souscrire un contrat de protection juridique de la même manière. Le plus souvent, ce genre de contrat couvre le souscripteur, mais sa famille également.

Quand la protection juridique est-elle applicable ?

La protection juridique peut vous assurer une protection pour toutes les problématiques juridiques. Nombreuses sont les situations dans lesquelles vous pourrez avoir besoin de ce type d’assurance. D’ailleurs, elles peuvent arriver à tout le monde, n’importe quand. Il vous sera par exemple utile dans le cas où vous souhaitez engager une poursuite contre un artisan ou un professionnel qui n’a pas accompli sa part du marché comme prévu et qui refuse de vous rembourser. Votre assureur, à travers la protection juridique, s’engage à vous représenter et à intervenir auprès de l’artisan pour trouver une entente. S’il refuse de vous rembourser dans le délai que vous lui avez imposé, l’affaire sera portée en justice. Dans ce cas, vous bénéficiez de l’accompagnement de votre assurance pendant toute la durée de la procédure.

Le conflit entre voisins peut aussi solliciter la protection juridique. Par exemple, si votre voisin a décidé de construire une nouvelle véranda accolée au mur de votre maison sans vous en avoir parlé au préalable, vous pouvez engager une poursuite contre lui. Dans ce cas, il vous sera plus facile de réaliser les démarches nécessaires grâce aux conseils de votre assureur. Celui-ci agira à travers la protection juridique et vous accompagne à tout moment afin de faire valoir vos droits.

Les limites d’un contrat de protection juridique

Le contrat de protection juridique peut couvrir tous les types de litiges auxquels vous pourrez faire face au quotidien, à quelques exceptions faites. En effet, si le litige ne dépasse pas les 150 ou 250 euros, votre assurance ne le prendra pas en charge. Il faut aussi noter que la prise en charge des litiges dans le cadre d’une protection juridique est plafonnée. Dans votre contrat, vous trouverez une indication précise sur le montant des dépenses annuelles en charge. Il s’agit évidemment d’un plafond général, mais en réalité le plafond pour chaque sinistre est préalablement fixé. Pour un règlement à l’amiable par exemple, il est de 800 euros contre 1000 euros pour engager des poursuites. Pourtant, le remboursement se fera dans la limite du montant du plafond annuel. Enfin, il faut tenir compte du fait que chaque compagnie d’assurance est libre d’imposer des limites territoriales à leur contrat de protection juridique. Le plus souvent, les garanties du contrat s’appliquent uniquement si l’assuré se trouve dans un pays membre de l’Union européenne.

Related Articles

Quel est le rôle d’un avocat en droit du travail ?

administrateur

Convention collective commerce alimentaire

administrateur

Divorce à l’amiable : comment trouver un avocat ?

administrateur

Leave a Comment